Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
geek and play

geek news

Google est-il le patron du web ?

Publié le 26 Juillet 2020 par redac

Voilà une question que tous ceux qui s’intéressent un minimum aux techniques de SEO (Search Engine Optimization) / SEM (Search Engine Marketing) se sont posée ces derniers mois ou tout du moins commencent à se poser. Car il semble désormais incontestablement acquis que Google domine de très loin tout le secteur de la recherche sur le web. Bing a certes essayé de résister comme il le pouvait en verrouillant une part infime des utilisateurs d’internet, mais force est de constater que Google a su confirmer son avance et creuser l’écart.

Dans mon esprit il est pourtant toujours apparu comme une évidence que le contenu était le seul et unique maître légitime du web et constituait les fondations d’un référencement honnête, efficace et pérenne. Il semble que ça ne soit finalement pas si évident…

Google, arbitre du contenu accessible sur le web

Accessible est ici employé dans sa signification la plus large : rendu visible, mis à la portée de… Car en mobilisant plus de 65% du marché (si l’on peut appeler ça un marché…) de la recherche sur le web (91% sur le web Français en Juillet 2020), Google bénéficie d’un immense pouvoir quant à la visibilité des contenus disponibles sur internet. Tel un sorcier avec sa baguette, le roi des moteurs peut balayer n’importe quel site à tout moment de la nébuleuse des recherches internet. N’importe lequel peut-être pas tout à fait : il y a en effet certains sites qui, grâce à leur popularité notamment, bénéficient d’une sorte d’immunité relative (c’est par exemple le cas d’un site comme Facebook). On est alors en droit de se demander si cette autorité acquise est réellement légitime ?

Je pense qu’il est bon de répéter voire de marteler que les règles imposées par Google n’ont pas force de loi. Le combat peut sembler inégal, certes, mais il est, lui, parfaitement légitime et personne ne devrait culpabiliser d’avoir réussi, volontairement ou involontairement, à manipuler les résultats de recherche au bénéfice de son propre site, à condition bien entendu qu’il n’ait enfreint aucune des lois en vigueur dans son pays de résidence. En d’autres termes, au regard de la loi, les techniques de référencement ne sont en aucun cas soumises à une obligation d’approbation vis à vis de Google. Vous et vous seuls êtes maîtres du contenu que vous publiez et de la manière dont vous souhaitez le présenter.

Google est-il le patron du web ?